Publié sur 2 commentaires

Qu’est-ce que la câlinothérapie?

Imaginez

Vous êtes dans un beau grand lit, couché sur le côté, la tête sur son épaule, le bras sur son ventre et elle vous flatte doucement le dos. Vous êtes si bien. Vous avez l'impression d'être retombé en enfance dans les bras de votre mère et enfin, vous réussissez à vous relaxer. Petit à petit, toutes les tensions que aviez accumulées se sont dissipées et votre corps est finalement détendu. Mais ne serait-ce pas encore mieux si elle vous jouait dans les cheveux? Oh oui, ça serait tellement mieux! Alors vous faites quelque chose que vous ne faites jamais d'habitude: vous le lui demander.
- "Est-ce que tu pourrais me jouer dans les cheveux, svp?"
Après un moment de réflexion, elle vous répond:
- "Bien sûr, j'aimerais ça! Est-ce qu'il y a une façon en particulier que tu préfères te faire jouer dans les cheveux?"

Quelle question?! Vous ne vous êtes jamais vraiment posé cette question, mais en y pensant un peu vous vous souvenez qu'en effet, il y a une façon que vous préférez:
- "J'aime bien les longs mouvements répétitifs, dans le sens des cheveux, doucement, sans frotter le fond de la tête."
Aussitôt elle répond:
- "Parfait! Merci des précisions!"
Et se met à tranquillement vous flatter les cheveux avec de longs mouvements doux... et vous êtes au paradis!

Après quelques minutes, cependant, vous commencez à vous inquiéter; votre tête n'est-elle pas trop lourde sur son épaule? Son bras ne commence-t-il pas à s'engourdir? Vous prenez donc la peine de demander:
- "Ma tête est pas trop lourde?"
- "Mais non, répond-elle, souviens-toi, je t'ai promis que si jamais j'étais inconfortable, je te le dirais aussitôt. Si je n'ai encore rien dit c'est que je suis encore parfaitement confortable. Ne t'inquiète pas, ais confiance et relaxe avec moi."

Oh, quel bonheur: ne pas avoir à s'inquiéter; pouvoir faire confiance que l'autre va s'exprimer si jamais il y a quelque chose qui marche pas; pas besoin de se poser dix milles questions! Maintenant, finalement, petit à petit, c'est la tête qui se repose, le cerveau qui se calme et l'esprit qui peut enfin relaxer...


La câlinothérapie, c'est une séance de câlins platoniques où le consentement de chacun est mis en avant-plan.
Comme vous avez pu le constater, le respect du consentement de chacun permet de créer un genre d'espace, un état d'esprit, où on se sent plus en sécurité et où l'affection devient plus honnête et donc beaucoup plus réconfortante.  On se sent alors capable de DEMANDER ce dont l'on a besoin, mais aussi d'ACCEPTER un NON...
Retournons à notre exemple.


Toujours couché sur le côté, la tête sur son épaule, le bras sur son ventre. Elle vous flatte doucement les cheveux et vous êtes bien. Naturellement, votre main commence à lui caresser le ventre (juste le ventre, évidemment, car ça doit rester platonique!). Mais bien vite elle vous dit:
- "Non, s.v.p., aujourd'hui mon ventre est en peu sensible; je préfèrerais que tu ne le caresses pas. Mais si veux, tu pourrais caresser mon bras, ça j'aimerais ça! Est-ce que tu préfèrerais caresser mon bras?"
...
Elle vous a arrêter; elle vous a demander de ne pas lui faire ce que vous vouliez lui faire. Elle a dit NON...

Quel soulagement! Heureusement qu'elle s'est exprimée! Si elle n'avait rien dit, vous lui auriez fait subir quelque chose qu'elle n'aime pas; vous l'auriez rendu mal-à-l'aise! Au moins, comme ça, vous savez un peu plus ce qu'elle n'aime pas et surtout, ce qu'elle aime!
Lui caresser le bras? Vous prenez le temps de vous poser la question: est-ce que pour vous, lui caresser le bras peut remplacer de lui caresser le ventre? Seriez-vous à l'aise à lui caresser le bras? Bien sûr! Vous vous rendez compte, que pour vous, ça n'a pas d'importance; vous voulez avant tout qu'elle se sente bien, elle aussi!
Alors vous lui dîtes:

- "Oui, j'aimerais ça! En passant, merci de m'avoir arrêté, j'aurais pas voulu te rendre inconfortable!"
- "Bien, merci de m'avoir respecté dans mon confort!" répond-t-elle aussitôt avec un grand sourire.
Alors, prenant une page de son propre livre, vous lui demandez:
- "Est-ce qu'il y a une façon que tu préfères te faire flatter le bras?"


... et c'est comme ça qu'une séance de câlinothérapie vous permet non seulement de recharger vos batteries d'affection et de relaxer, mais également de vous améliorer en tant que personne; en vous apprenant à pratiquer le consentement et à identifier et respecter vos propres limites ainsi que celles des autres.
Avouez que ça a l'air agréable!

D'ailleurs, pour ceux d'entre vous qui n'avez pas encore répondu à mon sondage (2 min seulement!), cliquez ici et permettez à Calia câlinothérapie de devenir une réalité! (Si vous êtes déjà inscrit aux emails de Calia, vous n'aurez pas besoin de vous y réinscrire une deuxième fois).

Faites-vous partie des chanceux(ses) qui ont déjà vécu une telle expérience de câlin? Où vous vous sentiez assez en sécurité et respecté pour pouvoir DEMANDER ce dont vous aviez besoin, répondre NON à ce que vous ne vouliez pas et même accepter paisiblement le NON de l'autre? Si oui, racontez-nous votre expérience dans les commentaires. Si non, dîtes-nous si vous aimeriez vivre une telle expérience, que ce soit avec un câlineur ou câlineuse professionnel(le), avec un(e) ami(e), partenaire, famille, etc. (Ne vous inquiétez pas, vous pouvez mettre un faux nom pour rester anonyme et vos emails ne seront jamais partagés à personne!)

Dans mon prochain article, je répondrai à une question que plusieurs se seront posée, soit avec crainte et dégoût, ou avec envie et espoir:
"Oui mais, ça va jusqu'où ces câlins-là, au juste?"
Donc oui, je vous parlerai des règles à suivre et des limites à respecter lors d'une séance de câlinothérapie chez Calia.
*Spoiler alert*: La câlinothérapie n'inclut, en aucun cas et d'aucune manière, aucune forme de sexualité explicite ni implicite.
(Tant pis pour ceux et celles qui espéraient. Pour les autres, on se revoit la semaine prochaine!)

Câlin aux consentants et chaleureux sourire aux autres!
Alie Valérie

Qu'en pensez-vous?